Le 28 février dernier avait lieu à la Cité de l’agriculture à Orléans, la présentation du projet de supermarché coopératif LA GABARE qui prévoit ouvrir à Olivet le 1er septembre prochain.

Cette rencontre organisée par l’AREA Centre Val de Loire en partenariat avec Bio Centre et la Chambre d’agriculture du Loiret, a réuni une quarantaine de producteurs et de transformateurs locaux afin de faire connaître ce débouché potentiel.

 

 

Ce nouveau modèle qui s’inspire de la coopérative « La Louve » à Paris s’appuie sur 4 principes :

  • Coopérer entre consom’acteurs
  • Réduire les gaspillages
  • Acheter local
  • Apprendre à mieux s’alimenter.

 

Les futurs clients sont les coopérateurs qui investissent 100 € (10 € pour les bénéficiaires des minimas sociaux) et qui participent au fonctionnement du magasin à hauteur de 3h toutes les 4 semaines. En réduisant ainsi les frais de fonctionnement, les coopérateurs bénéficient d’une offre de produits 20 % à 30 % moins chère par rapport à d’autres magasins.

 

L’offre du supermarché qui ne se limite pas à l’alimentaire (hygiène, cosmétique…), se veut très large tant en gamme qu’en niveau de qualité (bio et non bio) et a pour objectif de répondre à 90 % des besoins des clients. Toutefois, si l’intérêt pour les produits locaux est réel, une offre centralisée avec une logistique commune est souhaitée afin de ne pas multiplier les fournisseurs.

 

Le choix des produits se fera par les coopérateurs eux-mêmes. Ainsi, « La Louve » après s’être fixé un objectif de 20 % de produits bio au départ, offre aujourd’hui 80 % de produits bio à la demande de ses coopérateurs dont 100 % de fruits et légumes bio.

 

Si vous souhaitez devenir coopérateur ou fournisseur,

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

http://www.la-gabare-orleans.coop/

 

Agenda-colonne

Ils témoignent

  •    "Il faut être cohérent : quand on est convaincu par le bio comme je le suis, on a envie que ce soit à la portée de tous."...

  •    "Pour la fabrication de nos pâtes, nous utilisons un savoir faire traditionnel"  

  •    “Je suis plus serein depuis que je pratique l’agriculture biologique.”  

  •    “La nature est bien faite, il ne faut pas l’oublier. Nous, les hommes, nous pouvons intervenir, mais doucement.”  

Tous les témoignages