Manger bio et local pour créer plus d’emplois, protéger l’environnement et sa santé, et œuvrer pour un profond changement dans l’agriculture et l’alimentation

Manger bio et local, c’est l’idéal est une campagne de promotion et de sensibilisation à la consommation de produits bio locaux. Au travers d'un programme d’événements organisés dans les fermes bio et sur les lieux de vente en circuits courts les consommateurs sont invités à découvrir les nombreuses possibilités de consommer bio et local près de chez soi et de prendre sa part dans la campagne !

 

En Centre-Val de Loire DÈS LE 15 SEPTEMBRE, venez rencontrer les producteurs bio près de chez vous.

Plus d'une vingtaine d'évènements se dérouleront partout sur le territoire régional pour découvrir l’agriculture bio et ses circuits courts de distribution.

Dans le Cher Bourges se fait bio ! à La Halle au Blé donnera un avant-goût de la semaine Manger bio et local le 15 septembre ; des actions dans les collèges ainsi que de nombreuses rencontres avec les producteurs locaux à la Biocoop de Bourges.

En Indre-et-Loire une AMAP et une ferme ouvriront leurs portes.

Dans le Loir-et-Cher la Biocoop de Blois invitera ses fournisseurs locaux et Nathisserie vous accueillera pour un stage de pâtisserie.

Dans le Loiret des journées festives à la ferme, des portes ouvertes et des dégustations.

En Eure-et-Loir vous pourrez tout apprendre sur le pain bio et en profiter pour déguster des pains mais aussi des tisanes.

 

Consultez le programme

 

Manger bio c’est faire le choix d’une alimentation de qualité qui garantit des produits sans pesticides, engrais chimiques de synthèse ni OGM.

Les circuits courts qui proposent des produits bio se développent et sont aujourd’hui largement accessibles et diversifiés : vente à la ferme, marchés bio, magasins de producteurs, AMAP, systèmes de paniers, vente en ligne, restauration collective, circuits courts à vocation solidaire… Ces dernières années, une diversité d’initiatives ont été lancées pour dynamiser les circuits courts en agriculture biologique. Avec un double objectif : faciliter l’accessibilité géographique et économique des produits bio.

 

Nous sommes de plus en plus attentifs aux conséquences de nos actes d’achat.

Le bio et le local ne s’opposent pas, bien au contraire ils se complètent. La consommation de denrées alimentaires produites localement réduit le nombre d’intermédiaires, diminue les transports polluants et contribue activement à renforcer la vitalité économique de nos territoires.

Toutefois les méthodes de production de ces aliments locaux ont également un impact sur l’environnement.

Consommer bio et local est doublement intéressant !

 

Manger local oui, mais BIO !

  • La garantie de consommer des produits vraiment locaux

Pas de produits chimiques élaborés dans de lointaines usines, pas d’OGM importés d’outre-Atlantique. Pour fertiliser les sols, les agriculteurs bio utilisent fumier, compost et engrais organiques souvent issus de leur exploitation ou élaborés en proximité. Idem pour les animaux qu’ils élèvent et nourrissent avec des aliments bio qui doivent provenir en majorité de leur exploitation.

  • La garantie d’un mode de production favorable à l’économie locale

Consommer bio favorise davantage l’économie locale puisque le mode production ne nécessite pas l’achat de produits coûteux qui viennent de loin (pesticides, OGM…). L’agriculture bio génère aussi plus d’emplois : avec 6,5 %* des surfaces cultivées en France, elle représentait, en 2017, 12,5 %* de l’emploi agricole ! (*sources : Agence Bio)

  • La garantie d’un mode de production qui préserve les paysages et la biodiversité locale

Parce qu’elle favorise les exploitations à échelle humaine et la diversité des cultures, l’agriculture biologique préserve les paysages. Parce qu’elle n’utilise pas de pesticides et d’engrais chimiques elle préserve les nappes phréatiques, la biodiversité et la chaîne alimentaire naturelle (insectes, oiseaux, petits mammifères…).

Agenda-colonne

Ils témoignent

  •    "Il faut être cohérent : quand on est convaincu par le bio comme je le suis, on a envie que ce soit à la portée de tous."

  •    “Dans la famille, l’agriculture biologique est devenue un mode de vie, presque une philosophie.”  

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"

  •    "Pour la fabrication de nos pâtes, nous utilisons un savoir faire traditionnel"

Tous les témoignages